Partagez | 
« Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 4
Date d'inscription : 28/07/2016
avatar
MessageSujet: « Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »   Jeu 28 Juil - 23:45





“ Citation ”


Caractère

Appellant et idem ut quam nihil scriptae tuniculam autem cuius Christiani nomine nomine vexatus Graeco purpurae purpurae et ut inductus fucandae sine vitae autem purpurae Maras est textrini litterae confessisque confessisque vexatus textam est Maras conpulsus vexatus idem pectoralem praepositum Maras praepositum fateri Tyrii Graeco litterae non perurgebant ad fucandae indumentum perurgebant est nihil Christiani litterae tuniculam appellant fucandae autem Tyrii Maras praepositum usque Maras vexatus ad pectoralem non indumentum ad indumentum celerari etiam textrini pectoralem Maras est discrimen discrimen prolatae vitae ad ad ad est inductus quaerebatur appellant cuius denique est non appellant usque indumentum quidam perurgebant sine quaerebatur. Appellant et idem ut quam nihil scriptae tuniculam autem cuius Christiani nomine nomine vexatus Graeco purpurae purpurae et ut inductus fucandae sine vitae autem purpurae Maras est textrini litterae confessisque confessisque vexatus textam est Maras conpulsus vexatus idem pectoralem praepositum Maras praepositum fateri Tyrii Graeco litterae non perurgebant ad fucandae indumentum perurgebant est nihil Christiani litterae tuniculam appellant fucandae autem Tyrii Maras praepositum usque Maras vexatus ad pectoralem non indumentum ad indumentum celerari etiam textrini pectoralem Maras est discrimen discrimen prolatae vitae ad ad ad est inductus quaerebatur appellant cuius denique est non appellant usque indumentum quidam perurgebant sine quaerebatur. Appellant et idem ut quam nihil scriptae tuniculam autem cuius Christiani nomine nomine vexatus Graeco purpurae purpurae et ut inductus fucandae sine vitae autem purpurae Maras est textrini litterae confessisque confessisque vexatus textam est Maras conpulsus vexatus idem pectoralem praepositum Maras praepositum fateri Tyrii Graeco litterae non perurgebant ad fucandae indumentum perurgebant est nihil Christiani litterae tuniculam appellant fucandae autem Tyrii Maras praepositum usque Maras vexatus ad pectoralem non indumentum ad indumentum celerari etiam textrini pectoralem Maras est discrimen discrimen prolatae vitae ad ad ad est inductus quaerebatur appellant cuius denique est non appellant usque indumentum quidam perurgebant sine quaerebatur.


Histoire

Dans la famille j'ai pas de chance, je demande : Maki !

Cadette d'une fratrie de huit enfants, Maki ne possède que des grands frères. Oui, elle a donc grandit au milieu des jeux de guerres, de bagarres sauvages, de karatés, de ballons, du chevalier et du voleur,... Toujours salie de terre, bourrée d'égratignures en tout genre, rentrant parfois avec des blessures plus importantes, des vêtements troués, bons à jeter. Enfin tout ce qui ferait d'elle un bon gaillard bien robuste près à casser des bouches ! Le truc, c'est que voilà, Maki est une fille. Mais ça, elle s'en ait toujours moquée. Elle aimait ses frères et les suivaient où qu'ils aillent. Peu importe quand. Peu importe avec qui. Et ces derniers lui rendaient bien cet amour, sans exception. Ils veillaient sur elle. Ils surveillaient ses arrières, comme ses devants. On ne disait pas "on ne veut pas de fille/de toi avec nous" à leur sœur. On ne la traitait pas de "garçon manqué" comme ça, sinon, le révère du bâton était sévère. De même, on ne disait pas que Maki était une chochotte. Une douillette. Une gamine. Une pleurnicheuse. Une capricieuse. Trop lente. Trop petite. Trop fragile. Trop moche. Trop faible. En fait, on ne critiquait pas Maki. On pouvait uniquement la complimenter.  
Si l'on considère qu'être la seule fille d'une famille n'est pas une chance (bien que Maki ne s'en soit jamais plaint), la seconde malchance de la vie de Maki est le décès de sa mère. Malade, elle disparu lorsque la fillette avait cinq ans. On peut donc dire qu'en vérité, il lui reste peu de souvenirs d'elle. Or, il y avait ces moments où elle ne pouvait pas rejoindre ses frères. C'étaient ceux où elle était en tête avec sa génitrice. L'ambiance était nettement différente. Dans un calme apaisant, elle se laissait brosser et coiffer les cheveux pendant de longues minutes. Habillée d'une robe, elle suivait ensuite sa mère dans les champs environnants, à la recherche de belles fleurs ou de papillons. Ces souvenirs paraissent tellement idylliques. Pourtant, ils sont le début du "troisième grand malheur".

En effet, suite au décès maternel, tous les enfants furent envoyés chez leur père (oui, les parents s'étaient séparés peu de temps après la naissance de Maki). Là, c'était un homme musclé comme un bœuf qui les accueillit. Le géniteur était un homme qui ne prônait que la force et la beauté. Macho à sen crever le cœur, il créa bien vite une distance en Maki et ses frères. Isolant la fillette, elle n'était bonne pour lui qu'à faire le ménage, les repas et soigner les plaies de ses garçons chéris. Elle apprit donc à faire des cataplasme, des points de sutures, remettre des articulations en place et des soins de bases. Du pas de la porte d'entrée de la maison, Maki observait ses frères s'endurcir, combattre, ... Elle soupirait. Elle aussi rêvait de devenir forte. Comme ses frères. Comme avant. Comme toujours.

Dix-sept ans. Les pommettes de Maki sont d'un violet sombre. Son avant-bras et son poignet sont bandés. Sa lèvre est fendue. Elle a les larmes aux yeux. Mais elle a la tête haute. En même temps, elle n'a pas le choix : l'énorme main de son père lui agrippe les cheveux.
« Regardez-la ! C'est une traîtresse ! Regardez-la ! Regardez-la ! Comme votre traîtresse de mère ! Regardez bien ! » criait-il aux sept frères.
Elle avait commis une erreur. Elle n'avait pas verrouillé une porte. Juste une. Mais ça avait suffit. Comme quoi, l'air de rien, son paternel gardait un œil sur elle... Mais c'était par hasard si tout ça avait commencé.

C'était il y a de longs mois. Ayant fini de s'occuper de la maison assez tôt dans la journée, Maki était partie se détendre au bord d'une rivière. Les pieds dans l'eau, elle se prélassait après une longue marche. Elle était là, à l'ombre d'un arbre, à profiter de la brise fraîche et de la douce chaleur de printemps. Elle écoutait le chant des moineaux, la musique des grillons, la berceuse de l'eau. Elle se sentait tellement bien, loin de tout le reste. Prise d'une petite folie, elle décida de retirer sa robe et de plonger dans la rivière. L'eau était clairement froide. Mais d'un autre côté, c'était vivifiant. Elle se sentait vivante. C'était léger, loin de tout le poids qui lui pesait lorsqu'elle était à la maison.
La tête sous l'eau, elle ouvrit les yeux. Il y avait quelques poissons ça et là. Certains restaient dans le coin, d'autres remontaient simplement la rivière. C'était amusant. Pour le coup, elle se posait quelques questions existentielles.  Comment les poissons font-ils pour respirer sous l'eau ? On en voit parfois remonter à la surface comme pour prendre une bouffée d'air... pourquoi ? Combien de temps peuvent-ils vivre ? On les voit picorer les roches au font de l'eau, mais que mangent-ils donc comme ça ? Les poissons savent-ils ce qu'ils sont ? Et Maki... sait-elle qui elle est ? Qui est-elle ? Elle est Maki. Ca c'est certain. Mais si elle avait eut un autre nom, serait-elle la même ? Qui est Maki ? Elle se sentit alors très lointaine d'elle-même. Elle n'avait pas le sentiment d'avoir de réelle réponse à cette question.
Alors qu'elle allait remonter à la surface, un petit éclat l'ébloui. Elle nagea tout simplement à lui, tendit la main et saisit ce qui semblait briller avant de véritablement remonter. Elle émergea en prenant une immense inspiration. Il n'y a pas à dire, elle n'avait pas les capacités respiratoires d'un poisson.



Who I Am

Je me nomme Maki Apolly et j'ai 27 ans. Je suis un/une fille. Mon surnom, c'est "Fille"... Oui, être dans une guilde d'hommes sans être une bombe atomique n'est pas de tout repos. J'appartiens au groupe de Quatro Cerberus. Et ma tête, c'est celle de Chrome Doruko, de REBORN, me la vole pas j'y tiens !



Magie Nébuleuse
Nébuleuse Onyx [VERROUILLEE]
Capacité spéciale [Facultatif]

And ...


Rang


Behind

Vous pouvez m'appeller Soonsony et j'ai 21 ans. J'écris depuis quelques années, et j'ai connu le forum par un top.

© Halloween




Magie Nébuleuse • Visuellement, la Nébuleuse n'est autre qu'une sorte de nuage vaporeux étincelant. Une sorte de brume de poussières d'étoiles. Il s'agit d'une magie onirique, manipulable de manière à être solide (bien que toujours douce et moelleuse), provoquant des illusions pouvant être bénéfiques comme maléfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 28
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 16

Feuille de personnage
Rang: A
PM: 3900
Jewels: 50.000
avatar
Mage Solitaire
MessageSujet: Re: « Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »   Jeu 11 Aoû - 21:22
Bonjour, je viens aux nouvelles. Toujours d'actualité ?

___________________



| Signature by rinnegon sur Tumblr | Où est la justice ? |
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 28/07/2016
avatar
MessageSujet: Re: « Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »   Ven 12 Aoû - 9:45
Aloha !

Toujours d'actualité ! Mais avec un déménagement en capitale à la fin du mois (la solitude me salue) j'ai pas mal de papiers à régler et du coup je suis un peu moins sur les forums é-è
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »   
Revenir en haut Aller en bas
 

« Mais maki, c'est un maki. Maki Maki, c'est Maki Maki ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Reportage photo sur les makis de madagascar
» What about playing chess?
» Le trombi des persos.
» Sweet Nightmare} Manni
» Primates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail no Rekishi :: Le commencement sur Fairy Tail no Rekishi :: Les débuts de votre personnage :: Présentations-